AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
TLOTR est remis à neuf ! Une nouvelle intrigue est à présent disponible !

Partagez|

Prologue - Le réveil du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Prologue - Le réveil du passé Sam 15 Oct - 22:09

Vàna interprète Elrond Peredhel

Semi-Elfe & Seigneur de Fondcombe/Imladris

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Tout semble calme dans le refuge de la dernière maison simple. L'automne se manifeste et la forêt proche du mont Brumeux commençait à perdre sa gracieuse verdure afin de virer vers la peine et le froid. Mais Elrond, seigneur des Lieux, ne porte pas d'intérêt à ce changement naturel... Il est un elfe sage et prévoyant et son attention est dirigé ailleurs. Quelque chose a éveillé chez lui le doute et l’inquiétude. Du haut de ses siècles passés, le Noldor se tient depuis sur un balcon de sa demeure où il a fait appelé un membre de sa garde personnel. Il venait de recevoir un message de son ami de Mirkwood parlant d'un messager. Tête dirigé vers le mont Brumeux, il attend. Mais cet elfe très ancien à beaucoup de patience à revendre et il sait que sa protégée n'est plus très loin. Il l'a vu grandir et il sait qu'elle est à son service. Pour le moment, il a du demander à un compagnon de Rivendell d'aller la chercher. La connaissant, elle doit être à l'écurie ou à la bibliothèque de la Maison Simple qui reste les deux endroits favoris de la première née à Imladris. La brise du vent se fait sentir mais Elrond reste les yeux rivés sur le mont Brumeux qui est bien silencieux depuis des siècles.

Droit et neutre, Elrond sait où est sa place et il vague à ses occupations. Très grand voyant, il sait ce qu'il a vu et il sait ce qu'attend l'avenir de ce monde. Il sait, il a toujours su avant tout le monde ce qui allait se passer et il n'a pas encore pris de décision. C'est encore trop tôt et il doit attendre le messager de Thranduil. Il ignore qui a été envoyé là-bas mais il ne s'inquiète pas sur son identité puisqu'il a une vague idée de l'identité. Il connait suffisamment Thranduil pour savoir qu'il n'enverrait pas n'importe qui délivrer un message aussi important comme le disait le roi elfe de la forêt noire. Attendre, voilà peut-être la seule chose qu'il peut faire...


Dernière édition par Vàna le Dim 16 Oct - 0:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 30
Localisation : Au fin fond de la Vallée Cachée

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé Sam 15 Oct - 22:54


Elrond, Nerwen Sàralondë & Legolas Greenleaf
Le réveil des fantômes
For nothing is evil in the beginning. The world is indeed full of peril, and in it there are many dark places; but still there is much that is fair, and though in all lands love is now mingled with grief, it grows perhaps the greater. Oft evil will shall evil mar.
Voilà des années que tout est tranquille au sein du refuge créer ici par mon Seigneur. Je suis née et j'ai grandie ici. Je connais donc ce lieu par cœur et aucun passage m'est inconnu. Me trouvant à l’écurie, je prends soin de ma jument en écoutant les bêtises d'un de mes camarades de la garde étoilée. Je suis l'une des rares femmes là-dedans mais j'ai déjà prouvé mon utilité par le passé et ma nomination par Elrond montre que je suis quelqu'un de responsable. Il faut dire que j'ai confiance en Elrond et même s'il est mon ainé, il est rapidement devenu la figure paternel à la mort de mon véritable père. Je repense à tout ça et je brosse ma brave bête qui m'avait bien aidé jusqu'à maintenant. Je peux donc dire qu'elle a le droit de se reposer. Un sourire s'affiche sur mon visage en pensant à mes parents. Peut-être devrais-je aller les voir au cimetière ? Alors que je laisse mon esprit vaguer, j'entends une voix qui me rappelle à la réalité.

Tournant alors la tête, je remarque que mon collègue est silencieux et j'arque un sourcil en voyant un autre elfe de Rivendell. Comment ne pas être connue lorsqu'on voit le jour dans ce lieu de paix et de tranquillité et qui plus est, en période de guerre. Arrêtant de brosser ma jument, je m'approche de mon confrère tout en gardant la brosse en main. Attentive et silencieuse, j'écoute mon camarade me dire que le maître des Lieux avait demandé à me voir. Oh... Hochant la tête, je range ma brosse et mon matériel avant de me rendre à la maison simple. C'est le lieu le plus connu d'Imladris et c'est aussi un lieu d’étude où le silence est souvent obligatoire mais pas dans toutes les pièces. Je marche rapidement laissant ainsi la longue cape noire voltigé au rythme de la brise qui s'est levée dans le courant de la journée. Le vent frappe mon visage mais je n'ai pas froid et cela fait depuis très longtemps que je n'y porte plus aucun intérêt. Il faut au moins dix bonnes minutes à pied pour rejoindre la dernière demeure depuis l'écurie mais cela me permet de garder la forme un minimum. Bien que cela ne soit pas un réel problème pour une elfe comme moi. Arrivant devant la demeure, je salue chaleureusement les fils de mon Seigneur avant de montrer les quelques marches pour passer la porte principale.

Passant la porte, ma cape cesse de voler et elle rejoint mes pieds, ce qui me tire un petit sourire. Encore en armure, je suis aller faire une bonne garde aux alentours où j'ai croisé des Orcs. Ce n'est jamais bon signe d'en croiser sur ses terres... Saluant d'un signe de tête mes camarades elfe, je me dirige vers la salle où devait se trouve le maître des Lieux. Il faut dire qu'il ne peut être qu'à un seul endroit et je sais qu'il y est souvent. Montrant les escaliers, je me dirige vers le dernier étage avant de prendre sur la gauche et aller frapper au fond. C'est le seul lieu où Elrond médite et se réfugie lorsqu'il reçoit une personne. Loin des yeux et des oreilles des autres elfes des lieux. Parfois, il faut savoir se taire pour assurer la sécurité de tous. Une fois qu'on m'a autorisé à entrer, je pose la main sur la clenche pour l'ouvrir et la passer. Refermant l'ensemble derrière moi, je me mets à chercher mon Seigneur des yeux avant de le voir sur le balcon, les yeux rivés vers le Mont Brumeux. Je m'avance alors et je prends la parole même si je me doute qu'il doit déjà savoir que je suis là.

« - Mon Seigneur, est-ce l'Est qui vous inquiète ? »

Bien entendu, je m'incline devant lui. Ma chevelure lâchée tombe vers l'avant et je place une main sur mon cœur avant de me pencher. Ce sont des banalités qui sont nécessaires. Après quelques secondes, je me redresse et je reste à ses côtés, attentive à ce qu'il a dire. Car ma présence ici n'est pas fortuite. Oh que non !



Dernière édition par Nerwen Sàralondë le Dim 16 Oct - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 01/10/2016

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé Sam 15 Oct - 23:52

Vàna interprète Elrond Peredhel

Semi-Elfe & Seigneur de Fondcombe/Imladris

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Bien que le calme soit toujours présent, l’atmosphère semble lourde de sens. Le seigneur de la dernière maison laissait ses yeux rivés vers l'Est en attendant l'arrivée de l'une de ses protégées. Il l'a vu grandir, il l'a vu devenue ce qu'elle est aujourd'hui tout comme il l'a voit comme une elfe accomplie aujourd'hui. Mais elle n'est pas la seule, d'autres avant elle ont emprunté le même chemin qu'elle s’apprête à prendre. Seulement, Elrond n'est pas du genre à influencer ses protégés sur leur avenir... Celui-ci est toujours incertain et change sans cesse. Cela a toujours été et même aussi prévenant, il y a eu des choses qu'il n'a pas été capable de gérer comme l'échec avec Gil-Galad qui ne s'est heureusement pas reproduit par la suite avec Frodon Sacquet. Mais pas uniquement, il est le père de la reine et beaucoup lui demande conseil alors qu'il souhaite rester ici loin de tout pour se concentrer sur ce refuge qui lui est si cher. Il a toujours fait partie de ces personnes qui tiennent à la neutralité qui parfois ne peut pas être maintenu mais il a le sentiment d'avoir sauver des vies en intervenant au dernier moment. Bien que le terme « sentiment » soit de trop. Voilà bien longtemps que les elfes ne ressentent plus de sentiments. Silencieux, il analyse encore et encore ce qu'il a vu et ce qu'il sait. Analyste, il sait à quoi s'en tenir.

Un bruit, un pas et le Semi-elfe sait que son hôte est arrivé. Restant rivé vers l'Est, la voix fluette de sa protégée se fait entendre et le maître des lieux tourne la tête dans sa direction. Il l'a voit s'incliner et baisse la tête en guise de salut. Réfléchissant à sa réponse, il doit être prudent dans ce qu'il va révéler par la suite mais pour le moment, tout est encore flou et dans le fond, il espère que le messager de Thranduil va l'aiguiller sur l'ensemble de sa vision. Il savait aussi que la garde avait croisé des orcs à plusieurs reprises et qu'ils ont été abattus sur ordre du Capitaine de la Garde qui n'est pas celle qui se tient devant lui. Bien qu'il a fait durant des années, le retour des Orcs sur ses terres tend à lui faire croire que les ennuis vont recommencer. Les questions sont quand ? Où ? Quels sont les plans de l'ennemi ? Qui est-il ? Avec la mort de Sauron et son anneau maudit, Elrond se doute que cela soit Morgoth qui soit de retour sur ces terres qui appartiennent alors aux Hobbits, Hommes et Ents. Beaucoup d'elfes sont partis rejoindre le Valinor pour y terminer leur vie sans jamais s'éteindre.

Posant son regard foncé sur sa protégée, Elrond laisse ses mains retomber le long de son corps dissimulé par son longue robe typiquement elfique et constate qu'elle est encore en armure. Ce qui voulait dire qu'elle était rentrée depuis peu de temps. Mais d'un autre côté, c'est signe qu'elle n'a pas traîné. Bien que le temps soit relatif, elle est peut-être une des rares elfes à prendre en considération le facteur « Temps » qui est différent des humains ou des nains.

« - Ma jeune amie, voilà bien longtemps que l'Est est sans danger... »

Celui-ci lève alors gracieusement et lentement son bras afin de la convier à l'intérieur de la pièce. Ce qu'il va lui révéler n'a rien de confidentiel. Pour l'instant du moins. Il doit juste lui confier le rôle d'accueillant et représentante en son nom pour aller accueillir le messager de Thranduil. Rien de grave et comme elle est aussi une diplomate, il use de affinité naturel pour s'assurer que tout se passe pour le mieux. Elrond n'est pas elfe inconscient et il choisit toujours avec précaution ceux qu'ils l'encadrent et qui l'aident. La jeune elfe qui se tient devant lui n'est pas assez âgée pour assurer des fonctions aussi importantes mais elle a sa place dans ce qui va suivre. Passant donc devant, il se dirige vers un bureau couvert de parchemins et il fait signe à sa protégée de prendre place sur l'un des fauteuils élégants situé à proximité du bureau. Prenant place, il observe la jeune elfe ,même si pour lui, tous les elfes sont jeunes, avant de reprendre la parole calmement comme d'habitude.

« - Un messager de Mirkwood est en route et devrait arriver sous peu, rends toi à la lisière de Fondcombe et de la rivière où tu l'escorteras jusqu'ici ! »

Il avait pris en main le message de Thranduil et il le relit encore et encore. Quelque chose n'allait pas et il devait savoir quoi. Thranduil n'est pas de ceux qui appelle à l'aide dés qu'il y a un problème et ça, le Semi-Elfe en avait bien conscience. Sans oublier sa vision... Observant sa protégée, il sait qu'elle va partir à la rencontre avec le messager de Mirkwood tout comme il sait qu'elle s'y rendait très souvent puisqu'elle était le lien entre lui et le roi elfe. C'est plus vraiment son rôle maintenant mais au moins, il sait exactement pourquoi il fait appel à cette jeune archère de la Garde Étoilée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 30
Localisation : Au fin fond de la Vallée Cachée

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé Dim 16 Oct - 0:59


Elrond, Nerwen Sàralondë & Legolas Greenleaf


Je me tiens devant lui, équipée de l'armure elfique de la garde Etoilée. Oui, c'est vrai, je n'ai pas pris le temps de me changer mais qu'importe tant que je suis présentable. Je n'allais tout de même pas me montrer nue devant lui tout de même ? Ce serait indigne de ma race et les elfes n'ont pas pour habitude d'être nu dans le refuge sacré des elfes de tout âges. Le regardant simplement avec neutralité, il se tourne vers moi avant d'incliner sa tête. Je l'ai toujours respecté pour ses décisions et il reste celui à qui j'ai le plus de loyauté. Pour cause... Me redressant, le noldor me rassure en me disant qu'il n'y a plus rien dans l'Est. Heureusement car cela voudrait dire que les Forces de Morgoth reprenne leur force. Jetant à mon tour un regard vers l'Est, je remarque peu de temps après qu'il m'invite à entrer à l'intérieur de la salle. Hochant la tête, je le suis en silence. Marchant en joignant mes mains devant moi, je le suis des yeux et il s'arrête au niveau de son bureau. Déclinant le fauteuil, je reste courtoise et polie sachant pertinemment que le Noldor ne m'a demandé auprès de lui n'est pas du au hasard. Je remarque que son bureau contient de nombreux parchemins et il en a un dans les mains qu'il lit avec attention. Pourquoi ? Qu'est-ce dont ce message ? Ne préférant pas lui demander, j'hoche la tête lorsqu'il me dit que je devais retrouver le messager de roi Thranduil pour l'escorter jusqu'ici.

« - Compris ! Je vais faire au plus vite ! »

Je ne peux pas dire mieux vu que c'est un ordre de mon seigneur. Je lui dois au moins ça. Inclinant ma tête une dernière fois, je lui demande la permission pour sortir de la pièce. De là, il ne me reste plus qu'à faire marche arrière et retourner à l'écurie. Vu l'heure, il doit y avoir d'autres membres de la Garde. Je pense que je vais en prendre un ou deux histoire de ne pas y aller seule car avec la réapparition des orcs, c'est tout sauf une bonne idée. Une fois à l'extérieur, le vent se fait encore sentir et je reprends la route pour aller chercher ma jument. Encore dix minutes... Malheureusement, mon séjour auprès de mon Seigneur a été très court et même si je dois récupérer le messager de Thranduil, je sais que je vais revenir. Après tout, je connais aussi le « protocole » si on peut dire ça comme ça. Arrivant à l'écurie, je siffle deux de mes collègues gardes et je leur demande de se préparer à partir. J'ai reçu une mission alors je l’exécute sans me poser de question.  Je scelle de nouveau ma jument et je lui murmure quelques mots en elfique avant de me mettre en selle. Attendant mes collègues, nous finissons par quitter l'écurie et prendre la direction ouest devant nous mener à la seule entrée et sortie de Fondcombe par la Trouée des Trolls. Lieu connu pour avoir été un pays ravagé par les troll justement. Il me semble d'ailleurs qu'il y a des trolls cimentés quelque part dans cette immensité d'automne. Je savais où je devais aller et je laisse ma jument trotter à son rythme en expliquant aux autres la raison de ce déplacement soudain. Dans quelques dizaine de minutes, je serais au point de rendez-vous fixé par le Seigneur de la vallée cachée pour y attendre le messager qui est en réalité un ami de très longue date.



Dernière édition par Nerwen Sàralondë le Dim 16 Oct - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 60
Date d'inscription : 11/06/2016

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé Dim 16 Oct - 15:01


Prologue - Le réveil du passé
Tu dois les alerter.
« Tu dois les alerter ». C'était les derniers mots que le Roi Elfe avait dit à son fils avant de rejoindre son trône, le regard fuyant vers l'Est. L'inquiétude avait été lue dans ses yeux malgré son expression faciale comme toujours peu expressive, Legolas avait compris, il était finalement temps de reprendre les arcs et de poser un regard plus attentif sur le Mont Brumeux. Les nains n'avaient, eux, manifesté en aucune sortes leurs inquiétudes, bornés qu'ils étaient mais surtout vaillants bien que trop bagarreurs. Le prince Elf savait qu'il pourrait tout de même faire confiance en son ami, Gimli, il ne le dérangerait pas pour traverser les terres jusqu'au lieu de rencontre proscrit mais si il lui demandait de se joindre à lui en cas de bataille, il le ferait.

Malgré tout, cela faisait quelque mois qu'ils ne s'étaient pas croisés, tout comme avec Nerwen, et qu'il soit envoyé à Fondcombe pour faire part des dires de son père au Seigneur lui permettrait de la revoir au moins elle, même si ce sera certainement de courte durée. Il quitta alors le Nord de la forêt à dos de cheval pour se mettre en route pour la lisière de Fondcombe, il était lui partit seul, il était assez débrouillard pour se défendre seul en cas de pépins, et puis il était habitué, il connaissait chaque chemins, chaque recoins de sa route, rien de plus simple pour lui d'emprunter les sentier rarement utilisés car plus longs pour pour tout ce qui touche au commerce. Il préférait passer par la forêt, c'était, pour lui, le plus sûr et d'ici, il pouvait entendre ce qu'il se passe sur les terres extérieures grâce au vent qui se faufile entre les arbres, les cerfs lui assuraient aussi une sécurité rapprochée, leurs sens à eux étaient d'avantage plus développés et lorsqu'un danger approche, ils le manifestent par la fuite, donc une compréhension des éventuels menace plus relevée.

Après un bon moment sur les sentiers, l'Elf rejoint enfin la rivière laissant un instant son cheval d’abreuver afin qu'il puisse écouter ce qu'il y a autour. Il avait entendu le souffle d'un nouveau cheval, certainement celui de son réceptionniste. Il longe alors la rivière jusqu'à apparaître non loin de cette personne et il l'avait finalement reconnue. Il s'avance donc, jusqu'à être visible par cette dernière puis il prend alors la parole, un léger sourire aux lèvres.

« Nerwen, pourquoi ais-je pensé que le Seigneur m'enverrait quelqu'un d'autre ? »

Au fond, ça lui faisait très plaisir de la revoir, il était assez occupé par sa future  expédition afin de fonder le nouveau peuple elfique, mais ses plans avaient étés mis de côté suite à la menace qui pèse sur le Mont Brumeux. Il n'y avait rien de bénéfique là dedans, seulement de la peur et de l'inquiétude lisible sur les visages des plus grands, le nom du Mage Blanc circulait à travers les terres et les Orques étaient à nouveau bien trop agités. Il fallait remédier à tout ça le plus vite possible avant que la foudre ne s'abatte sur des terres, aujourd'hui, en paix.  

© kyro. 016 sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 17
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 30
Localisation : Au fin fond de la Vallée Cachée

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé Sam 22 Oct - 17:21


Elrond, Nerwen Sàralondë & Legolas Greenleaf


J'avais quitté la vallée cachée avec deux de mes camarades de la garde étoilée dans l'unique but d'aller à la rencontre du messager envoyé par le Roi Elfe, Thranduil, que je connais bien. C'est un bien grand mot en fait car le roi est pour ainsi dire très particulier. Chevauchant sur ma jument, je tiens les rênes d'une seule main alors que je continue ma route vers le point de rencontre. Si Elrond m'envoie le chercher, c'est bien parce qu'il craint de la vie du messager. Il faut dire qu'avec le retour des Orques un peu partout, cela en devient inquiétant. D'un autre côté, je ne peux pas cesser d'y penser mais je me plie aussi aux règles imposées par le maitre de la vallée cachée. Le seigneur Elrond ne s'inquiète jamais pour rien et certainement pas de ci-tôt. Arrivant au point de rendez-vous, je descends de ma monture afin de la faire boire. La brave bête, je l'ai pas mal sollicité ses derniers temps. Il faut dire que ce n'est pas un travail simple que gérer l'ordre et la sécurité de ce lieu de paix tant prisé par les Elfes et autres espèces existantes sur ce continent. Lâchant un soupir, j'attrape ma gourde pour boire moi aussi un coup alors que j'entends un bruit. Cherchant alors aux alentours, je finis par reconnaître la personne. Ainsi le messager est donc le fils de Thranduil lui-même. Voilà bien longtemps que je ne l'avais pas vu. Lâchant les rennes de ma monture, je fais signe aux autres d'attendre tandis que je m'approche du messager.

« - Maë Govannen, Cunë Legolas ! »
Mes respects, Prince Legolas !


Oui, j'ai un sourire en coin avant d'incliner ma tête à son égard. Malgré que nous sommes amis depuis longtemps, je pense que c'est important de lui montrer le respect de son rang même s'il est actuellement hors de Wirkwood. Il est bien plus jeune que moi et je l'ai vu grandir. Cependant, il ne semble pas avoir changer depuis la dernière guerre et des années se sont écoulées. Je suis quand même ravie de le voir. Redressant ma tête, je regarde l'elfe amusée par ce qu'il avait dit plus tôt. Il semblerait que le maitre de la vallée cachée savait qui était en route. Croisant les bras, je me tiens à ses côtés avec ce sourire en coin.

« - Peut-être parce que tu pensais que je faisais la chasse aux Orques dans la région ? »

La trouée des Trolls est la région où se trouve l'entrée qui mène à la Vallée cachée que même Sauron n'a jamais su avec précision où elle était. Il faut dire que les capacités du seigneur Elrond ne sont plus à démontrer. Je suis née et j'ai grandi au sein de cette vallée et je sais donc comment bien y vivre. On est dans une zone tranquille et rien ne perturbe notre quotidien depuis la mort de Sauron. Jusqu'au retour des Orques dans le coin. Cela ne trompe personne. S'ils s'agitent, c'est qu'il y a eu quelque chose. Mais la question est quoi ? Malheureusement, l'elfe que je suis n'a pas de réponse et je passe mes journées à les chasser pour éviter que ce lieu ne soit découvert par mégarde...  Gardant un sourire, je le regarde toujours amusée avant de reprendre la parole.

« - Je suppose que c'est ton père qui t'envoie vers Imladris ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prologue - Le réveil du passé

Revenir en haut Aller en bas
Prologue - Le réveil du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Prologue du film 16 Pokémon L'éveil de Mewtwo
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Un réveil difficile - Terminé
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: lieux :: L'Eriador :: Fondcombe-
Sauter vers: